Et si on apprenait le web « fair » aux kids ?

fair web
Les gestes fair… sur le web aussi !

Moteur de recherche solidaire, coque compostable, smartphone durable… Le point sur les habitudes qui transformeront nos petits en surfeurs responsables.

Mars 2018. Voilà qu’on apprend que les données de 30 à 50 millions d’utilisateurs de Facebook ont été siphonnées par Cambridge Analytica, qui y a recouru pour les besoins de la campagne présidentielle de Trump. Un esclandre oui, mais vraiment une surprise ? Surtout l’occasion de passer au crible nos habitudes sur le web !

A l’heure où foisonnent les algorithmes et où on ne parle que de « big data », difficile de surfer la bouche en coeur, à plus forte raison s’il s’agit de nos mini bouts. La bonne nouvelle c’est que de nouveaux acteurs voient le jour, défendant une consommation toujours plus réfléchie du numérique. Du matos aux moteurs de recherches en passant par les réseaux sociaux et coques, oui, oui, peut-être bien que rêver d’un autre web n’est pas illusoire !

LILO, le moteur de recherche associatif

Avec la devise « vos recherches ont du pouvoir », ce moteur de recherche français entend soutenir des projets sociaux et environnementaux. Partant du constat que chaque utilisateur représente – grâce aux annonces publicitaires via des liens sponsorisés – 30 € de revenus par an, Lilo rend les surfeurs responsables : chaque recherche est représentée par une goutte d’eau. A l’internaute d’ensuite décider à quel projet sont dévolus les gouttelettes récoltées. C’est de cette façon que l’entreprise est passée au JT de France 3 le 13 mars dernier, suite au versement de 650 000 € à des associations !

LES PLUS :

  • En 3 clics, le plug in de Lilo peut être installé, devenant de facto le moteur de recherche par défaut. Cette plateforme s’engage à ne pas collecter et  à ne pas revendre les données.
  • Un plug in « LILO PROTECT » permet de contrer le tracking publicitaire. Oui, vous savez, celui qui permet au marketeurs d’afficher sur tous les sites que vous visitez, cette jolie paire de shoes qui vous a tapé dans l’oeil !  Un atout pour les jeunes et plus jeunes, qui à force d’avoir des messages en résonance avec leur propres centres d’intérêts, ne s’ouvrent plus à d’autres visions qu’aux leurs.

Infos : lilo.org

moteur de recherche lilo
Grâce à vos recherches sur Lilo, des projets sont financés !

FAIRPHONE, le smartphone modulaire durable

Les chiffres donnent le tournis : en 2017, pas moins de 1,472 milliards de téléphones ont été vendus sur la planète ! Si 2017 est sensiblement moins performante pour les fournisseurs de smartphones que 2016, en quelques années, la croissance confirme une hausse vertigineuse : 305 millions d’appareils en 2010… contre une prévision de 1,710 milliard pour 2021 ! Avec tous les appareils produits, il y aurait de quoi équiper toute une galaxie. Sans allusion aucune envers Samsung, of course !

Problème : non seulement les métaux nécessaires à la fabrication de ces outils sont puisés dans des réserves non renouvelables. Actuellement, si de multiples matériaux sont utilisés, seules les cartes électroniques des smartphones peuvent être recyclées. Encore faudrait-il que les anciens gsm soient triés comme il se doit. Allez, avouez, vous en avez bien l’un ou l’autre qui traine dans vos armoires…

Cette problématique, Fairphone l’a prise à bras le corps, décidant de lancer un smartphone modulaire équitable. L’objectif ? Augmenter la durée de vie du smartphone -qui est de 18 mois actuellement, assurer la production de celui-ci dans de conditions de travail respectueuse du personnel et enfin, optimiser le recyclage du matériel utilisé.

LES PLUS

  • Gsm cassé ? Ne le jetez surtout pas ! Remplacez seulement le module défectueux : Fairphone le promet, l’écran de son téléphone se change par exemple en une minute top chrono. Il en est de même pour les modules caméras, batteries etc. Pendant ce temps, les mises à jour du logiciel permettent de bénéficier d’une technologie sans cesse renouvelée.
  • Près de 771,4 millions de smartphones ont été fabriqués en Chine en 2015. Fairphone l’assène :  » Nous entendons améliorer les conditions de travail au cœur du secteur de l’électronique, notamment concernant l’hygiène et la sécurité, la représentation des employé-e-s et les cadences de travail. »

LE MOINS

  • Le prix : il faudra économiser pas moins de 529 € pour acquérir un Fairphone 2. Enfin, relativisions, c’est déjà moitié moins qu’un iPhone X et puis, on le garde à vie non ?

Infos : fairphone.com

Fair phone
Fairphone, le premier téléphone modulaire durable !

SAVE THE WAVES, les coques qui font des vagues

Joindre l’utile à l’écologique ! Dans l’onglet shop de Save the waves, association dédiée à la sauvegarde des océans, on peut trouver une coque dédiée à l’iPhone,en « flaxstic », matière compostable et durable, produite à partir de recyclage et résidus de lin. Les bénéfices engendrés par les ventes sont reversés afin de financer les actions menées pour la sauvegarde des océans.

LE PLUS

  • Un gadget aux lignes épurées qui permet de prouver aux plus jeunes qu’on peut vivre avec son temps… sans renoncer à ses principes. Il suffit juste de fouiller un peu 😉

LE MOINS

  • 28 € la coque, sans les frais de livraison. Parce qu’il faut bien apprendre que tout objet implique un travail, qui, décemment effectué, a un prix. Oui oui.

Infos : shop.savethewaves.org

Save the Waves
Une coque qui ne pollue pas… et permet de récolter des fonds pour la sauvegarde des océans !

 

VERO, le réseau social « véritable »

Lancé en 2015, la notoriété de Vero n’a explosé qu’en ce mois de février. Les raisons d’un si vif succès s’expliquent surtout par un artillerie marketing bien rôdée : personnalités et youtubers influents ont été « invités » à vanter les vertus de ce réseau social 3.0 tandis que le manifeste diffusé par les créateurs du réseau soulignaient le retour à l’authenticité. Fini les algorithmes, fini la collecte des données à l’insu des utilisateurs, qu’ils disent.

LES PLUS

  • Une des punchlines du réseau Vero ? « Moins de médias sociaux, davantage de vie sociale ». Vero affiche par exemple votre temps journalier consacré à scroller sur réseau… De quoi conscientiser toutes les générations aux minutes passées (ou gaspillées ?) sur l’appli.
  • Pas de pub ! Mais un modèle qui va devenir payant. Râlant ? Indispensable pour toute plateforme qui  désire se passer du modèle publicitaire. N’oublions pas le mantra web : « Si c’est gratuit, c’est toi le produit ! »
  • L’absence d’algorithme signifie que vous retrouvez les publications par ordre chronologique. Les plus jeunes ne s’en souviennent peut-être pas, mais ce fil info est similaire à ceux de Facebook ou Instagram, à leur lancement.
  • Vero n’est pas lancé par une des Gafa’s (Google, Apple, Facebook, Amazon) : toute nouvelle société se taillant une place dans l’espace numérique encourage la diversité face aux géants du numérique.

LES MOINS

  • Vero ne collecte-t-elle réellement pas les données ? Aucune certitude là-dessus… La prudence reste TOUJOURS de mise.
  • Le réseau social basique pourra-t-il finalement captiver notre attention à partir du moment où il ne recourt pas à la panoplie mise en place par les géants informatiques ? Pas sûr ! Surtout qu’il faut se contenter d’un cercle d’amis beaucoup moins étoffé que sur les autres réseaux sociaux.

Infos : vero.co

Vero
Vero, le réseau social sans algorithmes.

Cette liste des initiatives du « fair » sur le web n’est certainement pas exhaustive. Il ne tient qu’à chacun de nous d’épingler les initiatives qui méritent d’y figurer. Une belle mission à donner aux néo-surfeurs : trouver presque la même chose que ce qu’ils apprécient… en mieux !

 

Françoise Geubel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *